Aux Sources de Saint-Didace

Patrimoine et nature à découvrir !

Le saviez-vous ?

Classé dans : Histoire de St-Didace — 3 juin, 2008 @ 18:19

 

Le village de St-Didace n’a pas toujours porté ce nom… on appelait autrefois le territoire « Petite Rivière Maskinongé ». Ce n’est qu’en 1863 qu’eut lieu l’érection canonique de la Paroisse de Saint-Didace.

 

La municipalité a déjà comporté beaucoup plus d’habitants qu’aujourd’hui: c’est en 1880 qu’il y avait le plus de population : 2500 habitants !
Quel est le nom donné au pont du village ? Il porte le nom du premier colon arrivé dans les années 1810, il s’agit de Nicolas Béland. Autrefois, ce pont était couvert.
Il y avait autrefois une banque au coeur du village et une caisse populaire au bout de la rue Saint-Joseph. Quelques données économiques de l’époque:

1904 – Il en coûte un dollar pour 100 lbs de pommes de terre

1923 – Un pain coûte eviron 10 cents

1927 – Le salaire d’un ouvrier: 50 cents pour une journée de 10 heures de travail

1944 – Une maison de Saint-Didace s’est vendue 200 dollars

1952 – Une douzaine d’oeufs se vend environ 12 cents

 

Deux films importants ont étés tournés à Saint-Didace:

« La vraie nature de Bernadette« , de Gilles Carle, un film tourné dans les années 70 racontant les contradictions entre le rêve du retour à la terre et la dure réalité. Parmi les acteurs ayant joué dans ce film: Micheline Lanctôt, Donald Pilon, Willie Lamothe, et un jeune garçon de Saint-Didace… Gilles Lajoie.

« Sur le seuil » d’Éric Tessier, un drame d’horreur sorti en 2003 mettant en vedette Michel Côté, Patrick Huard et Albert Millaire entre autres.
L’Église de Saint-Didace contient une réputée orgue »Casavant ». C’est la célèbre famille de St-Hyacinthe, la famille Casavant, qui dès 1840 construisit des orgues de qualité à travers tout l’Amérique du Nord.
Le nom de « Saint-Didace vient d’un Saint espagnol qu’on nommait « Didace de Ségovie« . On connt le personnage sous différents vocables: « Didacio de Ségovia », « Diego d’Alcala », etc. Frère de l’ordre des Franciscains, il est né en 1400 en Espagne et est décédé en 1463 à Alcala. Saint-Didace est le « patron des infirmes ».

 

On appelle « charnier » la structure construite à l’intérieur ou à proximité d’un cimetière servant à entreposer les dépouilles des personnes décédées durant l’hiver afin de les inhumer le printemps venu. On comprend bien l’utilité de cette bâtisse: à 40 degrés sous zéro, la neige et la glace, trouvez-moi quelqu’un qui peut creuser une fosse de 4 pieds!!! Il faudrait une méchante pelle… Aujourd’hui, l’utilisation des charniers est presque disparue, avec les techniques modernes de conservation.

 

Cliquez ici pour voir d’autres Faits divers et anecdotes didaciennes…

 

—————

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Mairie de Grépiac |
R'humeur |
l'adoption facile et fiable |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE
| Aide aux orphelins du Cambo...